Musique, laboratoire de l’ère numérique | Bulletin des bibliothèques de France

a musique enregistrée a été la première des « industries culturelles » à entrer dans l’univers numérique, à la fin du siècle dernier. Les raisons en sont multiples. Elles sont techniques, puisque les fichiers MP3 sont très légers et très facilement copiables à partir de CD, ce qui n’est pas le cas du film ou du livre. Elles sont générationnelles, car la musique touche plus les jeunes, ceux qui ont embrassé les premiers les pratiques numériques. Mais c’est aussi le caractère international de la musique, l’absence de barrière de la langue qui a accéléré le mouvement, d’autant qu’en France, la musique est beaucoup moins régulée, protégée que les industries du livre, du cinéma ou de la presse.

Sourced through Scoop.it from: bbf.enssib.fr

Article publié en 2014

See on Scoop.itTous…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s